Les balades à dos d’éléphant seront interdites à Angkor dès 2020

elephant avec des touristes sur le dos et un maitre qui dirige
Les balades à dos d'éléphant seront interdites à Angkor, en Cambodge, dès 2020.

Partager 🙂

Sur le site d’Angkor, au Cambodge, les touristes ne pourront plus monter à dos d’éléphant dès le début de l’année 2020.

Dès le début de l’année prochaine, les balades à dos d’éléphant seront interdites dans le célèbre site archéologique d’Angkor, au Cambodge. C’est en tout cas ce qu’ont annoncé les autorités cambodgiennes et le porte-parole du site vendredi 15 novembre.

Cinq éléphants sur les quatorze que compte le site ont été transférés dans une forêt, à environ 40 kilomètres d’Angkor. A terme, tous seront envoyés dans ce centre de conservation et seront pris en charge par une association de protection des éléphants.

Un rituel brutal

Les balades à dos d’éléphant sont proposées aux touristes dans de nombreux pays asiatiques comme au Cambodge, au Laos, au Vietnam mais aussi en Thaïlande. Elles sont dénoncées depuis de nombreuses années par les associations de défense des animaux et de nombreux voyageurs.

Les éléphants sont dressés dès leur plus jeune âge selon un rituel appelé le Phajaan en Inde et en Thailande. Il a pour objectif de briser l’animal afin qu’il perde ses réflexes et ses instincts et qu’il obéisse au doigt et à l’oeil. Un traitement brutal aux conséquences très graves. La moitié d’entre eux n’y survivraient pas.

Pour ceux ayant échapé à la mort, les charges de travail ne sont pas mieux. En 2016, une éléphante du nom de Sambo était morte d’une crise cardiaque en transportant des touristes sous une chaleur accablante à Angkor.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email
Share on reddit
Reddit
shares
un koala avec son bebe sur une arbre qui regarde à leur droite

Ne ratez aucune actualité sur vos animaux préférés

Inscrivez-vous, c’est gratuit ! :)