Comment prendre soin de votre chien l’hiver ?

pug dans une couette
Certaines races de chien sont particulièrement sensibles au froid mais la prudence reste de mise pour tous lorsque les températures baissent. ©Free-Photos/Pixabay

Partager :)

Personne n’a pu passer à côté, les températures sont en baisse. Emmitouflé dans un manteau, vous vous apprêtez à braver le froid pour sortir votre toutou… Mais n’oubliez pas que lui aussi souffre de ce temps (de chien) !

Ca y est. L’automne est là, le thermomètre descend et les promenades avec votre compagnon à quatre pattes se font avec un peu moins d’entrain. Pour nous, comme pour les chiens, l’automne et l’hiver sont rudes lorsque les températures s’approchent du 0. Voici quelques conseils pour passer ces saisons plus sereinement.

Connaissez votre chien

Tous les chiens ne sont pas logés à la même enseigne lorsque les températures hivernales s’installent. Certains sont particulièrement à l’aise avec ce type de températures comme l’Akita Inu, le Saint-Bernard, le Husky ou encore le Chow-chow. D’autres, plus petits et à poils courts, comme le Yorkshire ou le Chihuahua y sont particulièrement sensibles et demandent davantage d’attention.

La sensibilité va également dépendre de votre chien. Les chiens plus âgés et souffrants d’arthrose peuvent voir leurs raideurs amplifiées avec le froid, ceux plus jeunes sont aussi plus sensibles.

Misez sur des promenades plus courtes

Il est loin le temps des longues promenades estivales. Avec ce froid de canard, vous préférez vous réfugier plus rapidement au chaud. Il en est de même pour votre compagnon. Préférez des sorties courtes mais plus régulières plutôt qu’une longue balade.

Faites attention à leurs pattes

Si certains ont déjà opté pour un manteau pour protéger leur chien du froid, les bottines restent assez peu vues aux pattes des toutous. C’est pourtant une partie très fragile et sensible aux blessures et aux crevasses. Il faut néanmoins choisir des bottines de taille adaptée pour éviter les chutes et votre compagnon peut ne pas les apprécier. 

Dans ce cas-là, des baumes protecteurs et hydratants existent pour prendre soin de leurs coussinets dans les déranger.

Un petit rituel au retour

Si la neige a fait son arrivée, séchez votre chien avec une serviette dès votre retour en insistant bien sur leurs pattes pour retirer la neige et la glace en n’oubliant pas les côtés des coussinets.

Ce rituel est d’autant plus important que le sel de déneigement est toxique pour vos chien et qu’ils pourraient en ingérer en se léchant les pattes, n’hésitez donc pas, lorsque c’est nécessaire, à passer ses pattes sous un filet d’eau tiède. Une fois cette étape faite, vérifiez minutieusement les pattes de vos compagnons pour vous assurer qu’il n’y a aucune gerçure ou engelure.

Le toilettage ? Oui, mais avec prudence

Un chien dont les poils sont trop courts ne sera pas suffisamment protégé par le froid. À l’inverse, si ses poils ne sont pas assez entretenus, ils risquent d’être emmêlés et d’être compliqués à brosser. N’hésitez pas à demander à votre vétérinaire ses recommandations à ce sujet.

Il en est de même du simple bain que vous lui faites prendre pour le nettoyer. Evitez de le laver trop souvent, séchez-le avec précaution et attendez qu’il soit complètement sec pour le sortir.

Changez régulièrement l’eau de leur gamelle

Le chauffage a tendance à rendre l’air de vos maisons plus sèches et donc de faire s’évaporer l’eau de leur gamelle plus rapidement. Vérifiez régulièrement le niveau d’eau de sa gamelle pour vous assurer que votre petit compagnon ne souffrira pas de déshydratation.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email
Share on reddit
Reddit
shares
un koala avec son bebe sur une arbre qui regarde à leur droite

Ne ratez aucune actualité sur vos animaux préférés

Inscrivez-vous, c’est gratuit ! :)