Norvégien

Autre(s) nom(s): Chat des forêts norvégiennes, Chat des bois norvégiens

L'essentiel

FEMELLE MALE
TAILLE 30 cm à 32 cm 32 cm à 38 cm
POIDS 4 kg à 7 Kg 5 kg à 10 Kg
ORIGINE Scandinavie
CARACTERE Calme
POILS Mi-long

Selon la mythologie, le char lourd de la déesse nordique Freya était tiré par six chats norvégiens.

Le Norvégien est un grand chat originaire de Scandinavie. Il s’est adapté au climat très rude de ces régions en développant une fourrure particulièrement dense et imperméable, ainsi qu’un gabarit important. Une abondante collerette encadre la tête et donne à cette race un air très particulier.    Malgré ce que pourrait penser son apparence, le Norvégien est bien une race naturelle et n’est pas issu d’une hybridation avec des chats sauvages. C’est par ailleurs l’une des plus grandes races de chat au monde, mais il n’atteint sa pleine maturité qu’assez tardivement, vers l’âge de 4 ou 5 ans. C’est un grimpeur, comme la plupart des chats, mais celui-ci a tendance à descendre d’un arbre la tête en bas. 

Sociable et intelligent, le chat norvégien est le compagnon idéal des enfants et des familles.

En anglais, il est souvent appelé « Wegie » ou « Wedgie », abréviation de « Norwegian » 

Newsletter

Pour ne rater aucune actualité sur vos animaux de compagnie preferés, inscrivez-vous, c’est gratuit ! :)

Histoire

Il est issu d’une longue sélection naturelle effectuée durant plus de 1000 ans en Scandinavie. Il est parfois confondu avec le Maine Coon, avec lequel il partage une certaine ressemblance physique et possiblement un ancêtre. Toutefois, il s’agit bien d’une race à part et ayant connu une évolution distincte, même si l’un et l’autre évoluaient dans des climats similaires.

 

Certains spécialistes pensent que des chats à poil long furent amenés de Turquie par des mercenaires scandinaves, tandis que d’autres soutiennent qu’il partage des origines communes avec le Chat Sibérien de Russie. Une autre théorie affirme que les Vikings rapportèrent des chats à poil court comme butin lors de leurs explorations en Europe du Nord, et que ces chats évoluèrent ensuite au fil des années pour s’adapter aux difficiles conditions climatiques, leur pelage court laissant progressivement la place à une fourrure dense et longue.

 

Ils sont mis à l’honneur dans la mythologie scandinave, puisque six d’entre eux tirent le char de la déesse Freya, symbole de l’amour et de la luxure, mais aussi de la guerre et de la mort. Déjà domestiqués à l’époque des Vikings, entre le 8ème et le 11ème siècle, ils protégeaient leurs bateaux et leurs greniers des rongeurs. Ils remplirent cette fonction de chasseurs pendant des siècles, aidant ensuite les fermiers norvégiens à lutter contre les souris et les rats.

 

Leur population déclina au cours du 19ème siècle, à tel point qu’au début du 20ème la race était au bord de la disparition, en grande partie à cause des multiples croisements, naturels ou encouragés par des humains, avec des chats domestiques à poil court.

 

Dans les années 30, des amateurs de félin norvégiens prirent conscience de la situation et s’organisèrent pour la sauver, rédigeant un premier standard et présentant le Chat des Forêts Norvégien lors d’une exposition féline tenue à Oslo en 1938. La Seconde Guerre Mondiale démarra dès l’année suivante, mettant fin aux efforts de protection de la race, qui risqua de nouveau la disparition.

 

Il fallut attendre les années 70 pour que la Norvège mette en place un programme d’élevage afin de la protéger. Elle reçut un soutien de choix en la personne du roi Olaf V (1903-1991), qui l’éleva au rang de chat officiel du pays. C’est à la même époque que Carl-Fredrik Nordane, un éleveur norvégien, décida d’entreprendre les démarches pour la faire reconnaître par une association internationale. Ce fut chose faite en 1977, lorsque la Fédération Internationale Féline (FIFé) accepta le Norvégien comme une race à part entière.

 

Si jusqu’à cette époque il était resté confiné en Scandinavie, il connut alors une diffusion internationale rapide. Les premiers représentants de la race arrivèrent aux Etats-Unis et en Allemagne en 1979, en Grande-Bretagne en 1980 et en France en 1982. Il fut dès lors rapidement reconnu par d’autres associations félines d’envergure, comme The International Cat Association (TICA) en 1984 ou la Cat Fanciers’ Association (CFA) américaine en 1987.

 

Aujourd’hui, le « Wedgie » est reconnu par toutes les grandes instances félines, et jouit d’une certaine popularité dans le monde entier. Il figure dans le premier tiers de la liste des chats les plus populaires aux Etats-Unis (selon les statistiques d’enregistrements annuels auprès de la CFA), ainsi qu’aux portes du Top 10 des races de chat les plus courantes en Grande-Bretagne.

 

En France, le succès du Norvégien ne se dément pas. Avec plus de 1500 chats enregistrés auprès du Livre Officiel des Origines Félines (LOOF) chaque année, chiffre relativement stable depuis 2009, il fait partie des dix races de chat préférées des Français, et représente autour de 4% des naissances dans le pays.

Caracteristique Physique

Il a une morphologie de type long et puissant. Le Norvégien  est un chat de grande taille, qui n’atteint sa pleine maturité qu’aux alentours de cinq ans

Corps Norvégien

Son corps est large et musclé, soutenu par une ossature solide. Ses pattes sont extrêmement puissantes, celles à l’arrière étant légèrement plus longues que les pattes avant.

Ses poils

La fourrure du Chat des forêts norvégiennes est constituée d’un sous-poil laineux très dense et d’un poil de couverture long, lisse et brillant qui le protège des intempéries et du froid des forêts scandinaves.  Elle peut être moins épaisse en été, lorsque le sous-poil est moins dense. Les chatons ne commencent à développer leur fourrure que vers l’âge de trois mois, et celle-ci n’a son aspect définitif qu’aux alentours de deux ans.

Sa queue

Sa queue est longue, de la même taille que le corps, et très touffue.

Tete

La tête est en forme de triangle équilatéral, posée sur un cou court et musclé.

Oreilles

Les oreilles sont larges à la base, se terminent en un bout arrondi et sont très bien fournies en poil. La présence de plumets semblables à ceux du lynx y est appréciée.

Ses yeux

Les yeux sont en forme d’amande et très expressifs. Ils peuvent être de couleur vert, jaune ou cuivre, mais certains sujets à la robe blanche arborent également des yeux bleus.

Couleur de Robe

Le standard de la race autorise toutes les couleurs, en dehors du chocolat et du lilas, ainsi que tous les motifs, exception faite de l’himalayen et du colourpoint.

La qualité de la fourrure est beaucoup plus importante que la couleur.

Comportement et Caractère

Calme
5/5
Joueur
4/5
Affecteux
3/5
Fugueur
4/5
Bavarde
2/5
Mefiant des inconnus
3/5
Independant
2/5

D’un naturel doux et calme, le Chat des Forêts Norvégiennes est un gentil géant qui aime passer du temps avec toute sa famille sans  favoriser telle ou telle personne. Etre dans la même pièce que son maître suffit à son bonheur. Evidemment, il apprécie les caresses, mais ne se montre pas envahissant ; il préfère souvent se reposer à côté des membres de sa famille plutôt que sur leurs genoux. Très intelligent, il observe et apprend facilement.

 Il est plutôt réservé avec les visiteurs, mais s’entend bien avec les enfants calmes qui ont appris à respecter un animal et comment se comporter avec lui. Les plus jeunes et les plus turbulents risquent fort de le déranger.

Doté d’une retenue toute scandinave, le Norvégien ne fait entendre sa voix  qu’en cas d’urgence, c’est-à-dire lorsque son assiette est vide (!).

Conditions de Vie

Adapté aux débutants
4/5
Appartement
3/5
Supporte la solitude
3/5
Entente animaux
5/5
Cohabitation enfant
4/5

Il n’est pas conseillé aux personnes sédentaires et calmes, mais il est parfait pour ceux qui désirent avoir pour compagnon un authentique félin. Le Norvégien s’adapte tout à fait à la vie en appartement, surtout s’il reçoit l’attention et l’affection dont il a besoin. Il apprécie cependant de disposer d’un accès à l’extérieur. Excellent grimpeur grâce à ses pattes puissantes, il préfère immanquablement escalader l’arbre du jardin plutôt que les meubles du salon.

 

Que ce soit en intérieur ou à l’extérieur, sa famille le retrouve souvent perché sur le plus haut lieu accessible, d’où il apprécie contempler ce qui se passe autour et contrairement à la plupart de ses congénères, n’a aucun problème à redescendre tête la première et n’a donc pas besoin de l’intervention des pompiers pour le faire redescendre (!).

 

Intelligent mais moyennement actif, il aime jouer à courir après un joujou de temps à autres, mais préfère généralement être allongé sur son arbre à chat et regarder le temps qui passe. C’est d’ailleurs un gros minet assez indépendant : il est capable de s’occuper et peut  être laissé seul toute la journée .

 

Avec les autres chats et avec les chiens, dès lors qu’ils ne sont pas hyperactifs et ne viennent pas le déranger trop souvent, il cohabitera sereinement avec eux.

A noter qu’ il conserve ses instincts de chasseur, donc rongeurs, oiseaux et  NAC ( Nouveaux Animaux de Compagnie), sont en danger en sa présence, et cela vaut aussi pour les poissons : n’ayant pas peur de l’eau, il n’a aucun problème à aller pêcher son repas.

Une cohabitation avec ces différents types d’animaux est donc à exclure.

Hygiene et Entretien

Facile d'entretien
3/5
Perte de poils
5/5

La fourrure dense et longue de ce grand minou demande deux brossages complets chaque semaine  pour éliminer les poils morts et éviter les nœuds qui se forment si son pelage n’est pas entretenu, aussi pour éviter de retrouver des boules de poil partout dans la maison.

 Lors des périodes de mue, à l’automne mais surtout au printemps, il perd de grandes quantités de poil, et il est alors utile d’opter pour une fréquence quotidienne.

 

Par ailleurs, une vérification hebdomadaire des dents, des yeux et des oreilles du chat s’impose afin de s’assurer que ceux-ci ne sont pas sales. Elle permet de diminuer les risques de problèmes (caries, infections, otites…).

 

Enfin, dès lors que ses griffes sont devenues trop longues, il faut les tailler à l’aide d’un coupe-ongles ( voir avec votre équipe vétérinaire). L’usure naturelle peut toutefois être suffisante pour les individus passant du temps à l’extérieur.

Capable de s’autoréguler, vous pouvez laisser de la nourriture à disposition en permanence. Il est cependant de votre responsabilité  de vous assurer qu’il ne prend pas trop de poids et de consulter un vétérinaire aux premiers signes d’embonpoint, afin d’établir un programme d’alimentation plus adapté.

Esperance de Vie

Norvégien

0 ans
Minimum
ENTRE
1 ans
Maximum

L’éspérance de vie d’un chat Norvégien est entre 14 et 16 ans.

Santé

Tendance à grossir
4/5
Robust et Solide
4/5
Supporte le chaud
3/5
Supporte le froid
5/5

Le Chat des bois norvégiens est une race de chat qui résiste bien au froid et est parfaitement adapté aux conditions climatiques difficiles.

 Plus largement, il bénéficie généralement d’une bonne santé, et ne connaît que peu de risques de maladies génétiques.

 

Il est cependant davantage sujet à certaines affections :

 

  • la glycogénose de type IV, une maladie rare affectant l’assimilation du glucose. La plupart des chatons atteints sont soit mort-nés, soit ne survivent que quelques heures. Toutefois, il peut arriver que les symptômes de la maladie n’apparaissent qu’autour de cinq mois, causant le décès du chaton avant son premier anniversaire .
  • la polykystose rénale, une maladie provoquant la présence de kystes dans les reins et pouvant causer une insuffisance rénale fatale. Contrairement à d’autres races, il n’existe pas de test ADN de cette maladie pour le Chat des Forêts Norvégiennes. Comme elle est héréditaire, il est conseillé de bien s’informer sur la santé des parents avant toute adoption .
  • => la cardiomyopathie hypertrophique, une des maladies cardiaques les plus fréquentes chez les chats domestiques, et dont l’issue peut être fatale. Il a été établi qu’elle est héréditaire chez certaines races, mais concernant le Norvégien aucune certitude n’existe encore à ce sujet ;
  • la dysplasie de la hanche, une condition affectant les articulations de la hanche et qui peut être indolore ou au contraire causer un sévère boitement. Elle est relativement courante chez les races de chats de grande taille, et le Norvégien ne fait pas exception à la règle ;
  • la dysplasie rétinienne, un problème oculaire qui provoque des tâches sur la rétine mais n’a pas de conséquences graves sur la vision du chat.

Activité sexuelle : La femelle a un cycle oestral deux à trois fois par an, dès l’âge de cinq mois, alors que le mâle peut marquer son territoire avec de grosses gouttes d’urine et émettre des appels vocaux tonitruants. Le remède de la stérilisation est possible, comme pour tous les chats, sans problèmes particuliers.

Le Chat des Forêts Norvégiennes ne peut être marié à aucune autre race que la sienne. 

Prix et Budget

500
Minimum

entre

500
Maximum

Le prix moyen d’un chaton Norvégien se situe aux alentours de 900 euros, mais cette moyenne cache une fourchette de prix très large. En effet, les spécimens aux caractéristiques assez éloignées du standard peuvent être trouvés pour seulement 400 euros, tandis que le prix des chatons que leur lignée et leur apparence destine aux expositions félines peut grimper jusqu’à 3000 euros.

 

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de différence de prix notable entre un chaton mâle et un chaton femelle.

Le prix d’un Norvégien entre 400 € et 3000 € selon les élevages.

0
Minimum

entre

0
Maximum

Alimentation

Le Chat des Bois Norvégiens peut être nourri sans problèmes avec les aliments industriels pour chats que l’on trouve dans le commerce. Il est essentiel toutefois de choisir un produit de qualité,que vous trouverez chez votre vétérinaire, adapté à son âge et son niveau d’activité, qui lui fournit tous les nutriments et vitamines dont il a besoin.

error: Content is protected !!

Sommaire